4x4 de l'Année 2018

une récolte exceptionnelle

Au temps où nous avons lancé l'élection du 4x4 de l'Année, le choix se limitait à quelques véhicules tout terrain et à une poignée de pick-up, dont la part de marché était négligeable par rapport à l'ensemble du marché automobile.

A présent, 25 ans plus tard, les SUV sont omniprésents sur nos routes. Dans certains segments, ils obtiennent une part de marché qui dépasse les 30% et il n'y a plus aucun segment, depuis les plus petites citadines jusqu'aux limousines les plus luxueuses, où aucun SUV ne se mêlerait à la bataille.

Jamais le marché automobile n'avait connu une mutation telle qu'au cours de ces 25 dernières années, et encore beaucoup de changements nous attendent dans celles à venir.

2018 est donc une cuvée très intéressante, et les gagnants dans les différentes catégories de notre élection en sont déjà un exemple clair.

 

Comme les années précédentes, l'élection est répartie en 7 catégories, puisque certaines ont été scindées en deux catégories de prix pour permettre un jugement objectif.

 

CROSSOVER

Un crossover est une voiture particulière qui offre la facilité d'emploi d'un SUV, comme une assise plus élevée et une plus grande hauteur d'embarquement que sur une simple berline ou un break, mais sans les capacités sur le terrain d'un SUV et généralement aussi sans la traction intégrale, même si certains modèles disposent d'assistances électroniques qui améliorent leur traction sur sol difficile.

Comme les journalistes automobiles ne peuvent pas comparer des pommes et des poires, cette catégorie a été scindée en deux catégories de prix.

 

Dans les Crossovers A proposés dans des gammes de prix modestes, la troisième place est revenue au Seat Arona, avec 73,33% des points. En seconde position, on trouve le Mazda CX-3 avec 75,56% des points, et le vainqueur avec 76,67% des points est le Citroën C3 Aircross.

 

Dans la catégorie de prix supérieure, Crossover B, où toutes les voitures participantes disposaient de la traction sur les quatre roues, la troisième place a été partagée par le Suzuki Vitara S et le Toyota C-HR, tous deux avec 69% des points.

A la seconde place, on trouve le Nissan Qashqai avec 76,47% des points, coiffé sur le fil par le Seat Ateca qui prolonge donc son titre de l'an dernier avec 77,57% des points.

 

SUV

Une voiture vendue sur trois dans les segments C et D est un SUV. L'offre est donc impressionnante et la lutte pour séduire le client fait rage, ce qui se lit dans les résultats de cette catégorie.

 

La troisième place dans la catégorie SUV, avec 73,50% des points va ex æquo au Mazda CX-5 et au Renault Koleos.

A la seconde place, on trouve le Skoda Kodiaq avec 76,67% des points et le gagnant, avec un score de 78,56%, est le VW Tiguan Allspace.

 

SUV LUXE

Dans le segment premium aussi, les marques luttent avec le couteau entre les dents.

A une plus que méritoire troisième place, on trouve le nouveau BMW X3 avec 78,93% des points.

L' Audi Q5 finit à la seconde place avec 80,46% des points, battu d'un cheveu par le Range Rover Velar avec 80,66% des points.

 

OFFROAD

La catégorie par laquelle tout a commencé il y a 25 ans: des voitures montrant encore des aptitudes indéniables sur le terrain, mais qui au fil des ans ont évolué de chevaux de labeur rudimentaires en dévoreurs de terrain confortables voire même luxueux.

Trois voitures ont franchi l'arrivée avec une différence de points respectable:

Le troisième est le tout nouveau Ssangyong Rexton, probablement handicapé par le fait qu'il s'agissait d'un exemplaire de présérie qui ne répondait pas entièrement aux spécifications belges, mais qui a néanmoins obtenu 69,51% des points.

Le second est le Toyota Landcruiser qui vient tout juste de recevoir un lifting, avec 74,65% des points, et la victoire dans cette catégorie est revenue avec panache au Land Rover Discovery qui, avec 81,13% des points, a aussi obtenu le score général le plus élevé au cours de cette élection.

 

PICK-UP

Les pick-up aussi sont de très vieilles connaissances, tant dans cette élection que dans le paysage routier.

Alors que de nombreuses nouveautés sont en cours d'élaboration dans d'autres marques, la lutte cette année s'est résumée à un duel entre demi-frères issus du même nid, le Nissan Navara et le Renault Alaskan.

Des demi-frères sont supposés se détester cordialement, mais le plus jeune des deux, le Renault Alaskan, a dû s'incliner à l'issue d'une lutte serrée avec 72,47% des points contre les 73,95% du modèle original, le Nissan Navara.

 

HYBRIDE

Une catégorie qui a été ajoutée il y a peu mais qui va prendre de plus en plus d'importance dans les années prochaines est celle des Crossovers et SUV dotés d'une propulsion alternative.

Nous avons déjà eu comme participantes des voitures dotées d'une pile à combustible sur base d'hydrogène, mais cette année seules des voitures hybrides, rechargeables ou non, se sont présentées au départ.

Classée troisième, la MINI Countryman SE a obtenu 67,28% des points.

Elle a été précédée par le Toyota C-HR qui, dans sa version hybride, a recueilli 69,04% des points, donc un score légèrement meilleur que celui obtenu par sa version à combustion qui s'alignait dans les Crossovers.

Le vainqueur, avec une grosse avance et 77,21% des points, est le Volvo XC60 T8.

 

La vingt-sixième édition de cette élection a donc rendu tous ses verdicts.

Je suis curieux de voir ce que nous réservera la vingt-septième édition!

LDR